StMalodePhilybandeau.jpg

Thouars (79)

La sortie du 22.02.2003 à Thouars (Deux Sèvres)

Le stratotype du Toarcien
Sortie guidée par Anthony Rard

Télécharger le document

Par une belle matinée d'hiver, près d'une vingtaine de personnes se sont retrouvées dans les Deux-Sèvres, devant le panneau de la réserve naturelle géologique du Toarcien, aux confins sud-est du Massif armoricain et du bassin parisien.   

thouars001

A proximité de la ville de Thouars, à deux pas de Vrines, mais sur la commune de Sainte-Verge, la plus petite réserve géologique de France (0,61 ha) assure, depuis 1987, la conservation de deux anciennes carrières à ciel ouvert parfois appelées Rigollier 1 et Rigollier 2 (nom du lieu-dit) où, en 1849, Alcide d'Orbigny a défini le stratotype du Toarcien (Jurassique inférieur, 179 à 184 millions d'années).

 Ces deux carrières sont closes par un grillage pour assurer leur protection et ne sont donc pas en accès libre. Elles sont en outre aménagées, dotées d'équipements de sécurité et d'équipements pédagogiques pour l'accueil et l'information du public.

Dans la première carrière, les divers types de roches (grès, calcaires, marnes) constituant les bancs nous ont été présentés pour introduire des notions de paléogéographie avec transgression marine sur les paléoreliefs du socle armoricain puis installation de la mer sur la région pendant quelques millions d'années. La lithostratigraphie se lit sur les bancs, alors que la biostratigraphie se lit dans les bancs, révélée par le contenu faunistique et notamment par le renouvellement des faunes d'ammonites permettant de définir des horizons très précis et d'aboutir à une chronostratigraphie.

thouars02thouars03

Ces notions de biostratigraphie, de chronostratigraphie sont immédiatement lisibles sur le front de taille grâce à des moulages d'ammonites placés sur les couches et à un mât en bois sur lequel sont inscrits les numéros de bancs et les numéros des horizons à ammonites qui se succèdent sur plusieurs millions d'années.
Ce formidable outil pédagogique est complété par un panneau explicatif décrivant l'évolution paléogéographique régionale du Pliensbachien à l'Aalénien.

La deuxième carrière, à quelques centaines de mètres au nord de la précédente, permet de compléter l'information avec un dispositif analogue, un panneau explicatif illustrant la paléoécologie au Toarcien et abordant la question de l'évolution chez les ammonites et son utilisation à des fins biostratigraphiques.

En partie supérieure du front de taille, avant la remontée sur le plateau, les sédiments toarciens apparaissent surmontés de sédiments aaléniens puis de sables du Cénomanien (Crétacé supérieur, 95 millions d'années environ).

thouars04thouars05

Après un repas tiré du sac, pris au soleil, l'après-midi a été consacrée à la visite du centre de géologie (centre d'interprétation géologique du thouarsais) implanté dans la partie sud de la ville de Thouars dans le cadre magnifique des anciennes écuries du château des Ducs de la Trémoille, sur un promontoire dominant la vallée du Thouet.

thouars06thouars07

thouars08thouars09

Cette structure assez récente, à travers un sas d'entrée évoquant un cabinet de curiosité du 19ème siècle, à la mémoire d'Alcide d'Orbigny, nous révèle un équipement moderne, fort bien conçu et imaginatif, réalisé selon les conceptions actuelles de "l'interprétation" dans lequel le visiteur doit s'impliquer dans le mode de découverte des diverses facettes de la géologie du thouarsais.
Les ammonites sont bien sûr ici les fidèles compagnes du visiteur mais c'est le lien entre les divers matériaux géologiques rencontrés dans la région et leur utilisation dans l'industrie passée et actuelle, dans la construction…, leur mode d'extraction qui est omniprésent au fil des panneaux thématiques disposés au long des murs, des objets et des petites maquettes posés sur des tables de présentation.

thouars10 Un espace ludique avec un mobilier fort bien conçu, en forme de plis et de faille, très coloré, dans lequel tiroirs, volets et trappes permettent d'accéder à de petits jeux, à de petites manipulations, rend la géologie très interactive et même attirante pour les jeunes visiteurs amenés à fréquenter ce lieu.

La vidéo est également présente avec de petits clips faisant intervenir des personnes-ressources.
Un espace documentation offre l'accès à diverses revues et ouvrages de géologie et permet un suivi de l'actualité.

thouars11thouars12

thouars13thouars14

Un nouveau stratotype à l'actif de la SGMB, puisqu'en Juin 2001 notre association a déjà visité celui du Bajocien sur la côte normande!

thouars15 Clichés Jean Plaine

 

Mentions Légales | Contact | Plan du site | Rédaction

Copyright SGMB © 2013