Gavresbandeau.jpg

Baie de St Brieuc (22)

La sortie du 18.10.2009 en baie de Saint Brieuc (Côtes d'Armor)                                    

Géologie et patrimoine géologique de la réserve naturelle nationale de la baie de Saint Brieuc


Sortie animée par M. Guillaume et A. Ponsero
      
Il s'agit d'une sortie de terrain dans le cadre de la clôture de l'Année Internationale de la Planète Terre

DSC 4317-G295x220

Les différents arrêts

Arrêt 1: Poudingues de Cesson

DSC 4321-G295x220DSC 4322-G295x220

DSC 4323-G295x220

En arrivant sur le site nous apercevons d’abord (première pointe) des poudingues polygéniques.
DSC 4329-G295x220
En allant plus loin vers le sud (seconde pointe), on voit des poudingues monogéniques avec des galets de granitoïdes type trondhjémite.
DSC 4333-G295x220DSC 4334-G295x220
Ensuite nous avons vu les poudingues contenant les plus gros galets. C’est sur ceux-ci que des datations ont été faites donnant des âges aux environs de 650 Ma.
DSC 4346-G295x220DSC 4347-G295x220
DSC 4348-G295x220DSC 4349-G295x220
Les poudingues polygéniques situés les plus au nord sont très déformés. Les conditions requises pour une telle déformation sont : une température de 500°C à 600°C et une pression correspondant à une profondeur de 10 kilomètres au moins.

Arrêt 2: l’Hôtellerie

DSC 4353-G295x220DSC 4359-G295x220
Nous sommes maintenant au cœur de la réserve à l’Hôtellerie (non loin de la Maison de la Baie où sont basés les gestionnaires).
DSC 4357-G295x220DSC 4358-G295x220
DSC 4361-G295x220
Nous avons d’abord regardé la falaise quaternaire : la partie inférieure s’est mise en place sur les terrains briovériens redressés à la verticale et nivelés (tufs volcaniques schistosés) entre -300.000 et -120.000 ans. Une zone de cailloutis installée sur le dépôt précédent (surface nivelée avec fentes de gel datée vers -20.000 ans) débute une partie récente. Il y a donc ici une importante lacune. Cette falaise est certes très photogénique…mais on peut se demander pour combien de temps, vu les éboulements très fréquents qui l’affectent !
DSC 4362-G295x220
Comme à l’arrêt 1, les métasédiments briovériens (tufs volcaniques schistosés avec parfois des niveaux plus grossiers) apparaissent ici aussi verticalisés et plissés (nombreuses charnières de plis visibles).
DSC 4365-G295x220DSC 4367-G295x220
DSC 4368-G295x220
En allant vers le nord, nous avons observé une zone de poudingues polygéniques (dans le prolongement de ceux de Cesson de l’autre côté de l’anse d’Yffiniac) avec des galets de petite taille et très déformés.
DSC 4369-G295x220DSC 4370-G295x220
DSC 4371-G295x220DSC 4372-G295x220
DSC 4375-G295x220DSC 4376-G295x220
DSC 4379-G295x220DSC 4382-G295x220
Pour terminer nous examinons un filon de dolérite avec altération en boule (qui est des plus photogéniques !).

Arrêt 3: l’anse de Lermot

DSC 4385-G295x220
Nous rencontrons d’abord des grosses boules riches en fer qui proviennent d’une ancienne carapace latéritique.
DSC 4388-G295x220DSC 4389-G295x220
DSC 4390-G295x220DSC 4391-G295x220
DSC 4393-G295x220
Dans les métasédiments briovériens des laves en coussin ont été aperçues en deux endroits : des coussins de petite taillle d’abord puis de coussins de grande taille ensuite (répérées dans la falaise par Pierre Jegouzo).

Arrêt 4: St-Maurice et l’estuaire du Gouessant

DSC 4417-G295x220

DSC 4400-G295x220DSC 4402-G295x220

Sous la pointe où a été édifiée la chapelle, une trondhjémite fracturée et plus ou moins altérée rappelle les galets des poudingues monogéniques de Cesson (même type de roche et même âge).
DSC 4406-G295x220DSC 4408-G295x220
La formation de Morieux est formée ici de diorites rappelant beaucoup celles du Fort la Latte. Des filons de type basalte les traversent en plusieurs endroits


Arrêt 5: Jospinet

DSC 4418-G295x220DSC 4419-G295x220

Voici en arrivant sur le site comment apparaît le contact Briovérien d’Erquy (roches sombres à gauche) et la trondhjémite (niveau clair tout à fait à droite).

DSC 4422-G295x220DSC 4424-G295x220

Nous essayons de reconnaître les formations sur lesquelles Jean Cogné s’est basé pour définir le Pentévrien. Ce qu’il a décrit comme étant à l’origine une arène nous paraît plutôt avoir été dès le début une brèche et les arénites présentes dans le niveau « basal psammite » de Roach ne sont pas très convaincantes pour Pierre Jegouzo.

Arrêt 6: Port Morvan

DSC 4429-G295x220DSC 4430-G295x220

DSC 4438-G295x220DSC 4439-G295x220

Les deux types de gneiss sont bien visibles. Gneiss quartzo-feldspathique de couleur claire et gneiss vert-sombre riches en chloritoïdes. Il est difficile de décrire les formations originelles (protolithe) vu le métamorphisme subi par les roches.
DSC 4435-G295x220DSC 4436-G295x220
Un filon de roche basique traverse à l’horizontal les gneiss : il pourrait avoir alimenté la formation d’Erquy (présente un peu plus loin sur l’estran).

Texte: M. Guillaume
Clichés: D. Guérin

Mentions Légales | Contact | Plan du site | Rédaction

Copyright SGMB © 2013