Huelgoatbandeau.jpg

Animations

Animations 2018

Animations estivales: Géologie du Pays bigouden

Sorties sur le terrain les mardis de juillet-Août 2018

"Visite de roches qui ne devraient pas exister …"

 dirigées par Sylvain Blais

Localisé à la pointe extrême sud-ouest du Massif armoricain, le Pays bigouden est une petite partie d’une chaîne de montagne d’extension mondiale : la chaîne hercynienne, formée entre 480 et 300 millions d’années, s’étendant de l’Amérique du Nord à l’Europe centrale en passant par le Massif armoricain. Cette chaîne est le résultat d’une collision entre 2 masses continentales - Armorica et Gondwana - séparées par un océan. Elle a atteint plusieurs milliers de mètres d’altitude, avant d’être érodée et d’exposer ses "entrailles". Il est aujourd’hui possible d’y distinguer plusieurs unités :

  • au nord, affleurent les fragments disloqués et transformés de cet ancien océan, surmontés par les micaschistes de Penhors.
  • au sud, le granite de Pont l’Abbé, formé suite à l’épaississement de la croûte continentale et à sa fusion, s’est refroidi, il y a 300 millions d’années, dans les profondeurs de cette chaîne. Une importante déformation a alors fracturé le granite dans la région de Saint Guénolé avant que l’érosion ne lui donne des formes spectaculaires dont s’est emparée l’imagination populaire. Aujourd’hui, "les oreilles de lapin" côtoient ainsi "le tire bouchon" ou "le rhinocéros" ...
     Tire bouchon  Rhinoceros
    Tortue Oreilles de lapin

La sortie sur le terrain, par exemple le mardi 3 juillet 2018, sera consacrée à la partie septentrionale du Pays bigouden et pourrait s’intituler : "Visite de roches qui ne devraient pas exister" !

Les géologues conçoivent le fonctionnement du globe terrestre de la façon suivante : la croûte océanique, épaisse de 8 km, de densité de 3,2 g/cm3 est appelée à retourner dans le manteau, disparaissant sous la croûte continentale épaisse de 34 km, en moyenne, et densité plus légère (2,7 g/cm3). Cette  disparition est connue sous le terme de "subduction" (Japon, Antilles, ouest de l’Amérique …).

Dans de très rares cas, le rapprochement de 2 masses continentales est plus rapide que la vitesse de disparition de la croûte océanique. Cette dernière se trouve alors pincée, disloquée entre 2 continents (Armorica au Nord, Gondwana au Sud, en ce qui concerne le Pays bigouden).

Nous visiterons donc des roches très rares mais malheureusement très mal conservées localement car transformées, métamorphisées … sauf 1 affleurement exceptionnel !

Ces fragments de cette croûte océanique affleurent :

- au Moulin de Pontalan : superbes serpentinites.

- à Peumerit : gabbros.

- à Tréogat : basaltes.

Ces 3 formations correspondent aux restes de cette croûte océanique.

Nous visiterons également le lieu-dit "Saint Kodelig" (et évoquerons alors P.J. Helias), les roches de Penhors et les galets de Ru Vein.

Tous ce termes seront définis, explicités sur le terrain.

Exceptionnel objet géologique, le Pays bigouden, balayé par les tempêtes, le vent, la pluie et les embruns est un véritable musée à ciel ouvert au sein duquel le géologue tente d’appréhender cette histoire passionnante !

Quand ? Tous les mardis de juillet et août 2018

Où ? Rendez-vous au Rocher du Préfet, Saint Guénolé

Inscription : à l’Office de Tourisme (au pied du phare d’Eckmühl) 02 98 58 81 44

Durée de la sortie : environ 2h15.

Chaussures de terrain : c’est préférable !

Juillet 2018

 Mardi 3 juillet 10h30 Mardi 10 juillet 10h30
 Mardi 17 juillet 10h30
 Mardi 24 juillet 10h30  Mardi 31 juillet 10h30  

Août 2018

 Mardi 7 août 16h30  Mardi 14 août 10h30   Mardi 21 août 16h30
 Mardi 28 août 10h30    

Mentions Légales | Contact | Plan du site | Rédaction

Copyright SGMB © 2013