StMalodePhilybandeau.jpg

Guéhenno (56)

Circuit d’interprétation de Guéhenno, Morbihan

Le granit se raconte

   Guéhenno, commune située au sud-ouest de Josselin dans le Morbihan, dotée du label « Commune du patrimoine rural de Bretagne », se caractérise par la richesse de son patrimoine architectural et paysager. S’étirant dans un paysage verdoyant traversé par les vallées du Sedon et du Lay, elle offre au visiteur le plaisir de découvrir l’architecture rurale et religieuse typique de la région.

Même si l’essentiel de son sous-sol est constitué de formations sédimentaires protérozoïques (Briovérien) le granite y est accessible dans la butte du Mont, témoin avancé des nombreux leucogranites carbonifères qui sont présents plus au sud tels ceux de Bignan, de Lizio-La Villeder et qui ont été, ou sont encore, largement exploités et mis en œuvre dans le bâti traditionnel.

Dans le cadre des travaux d’aménagement du bourg menés en 2005, la commune a mis en place un circuit de mise en valeur de son patrimoine architectural aidé par un jeu de lumières et des panneaux explicatifs qui ont pour objectif de faire découvrir aux visiteurs le granit(e) et les savoir-faire des artisans ou artistes qui l’ont travaillé au cours des siècles, tout en s’appuyant sur le bâti du village (maisons, monuments, croix…).

À Guéhenno, le granite se raconte au fil d'un circuit d'interprétation !

Au départ de la place du village (place du Marché), flânez dans les rues et partez à la découverte du bourg et du granite à travers 8 étapes matérialisées par des plaques informatives en lave émaillée, au long d’un parcours balisé par l’outil du tailleur.

guehenno7

Documents utiles

Feuille topographique Ign à 1/25 000ème : 0919 Est Josselin

Feuille géologique BRGM à 1/50 000ème : Josselin (n°350)

Description du circuit (fig.1)

GuehennoPlanapl

Fig.1 - Tracé du circuit avec les différents arrêts.

- Arrêt n°1- Place du Marché - Point de départ

   Voulez-vous des pierres de taille ? Fouillez au pied de la butte du Mont côté du nord près du bourg ; voulez-vous de la pierre de maçonne, fouillez dur le revers de la butte du Mont au midi ; voulez-vous des pierres propres à la sculpture, aux moulures, allez à Coëlo ; voulez-vous du pavage, allez à la ville Moisan. Quant à la pierre ordinaire, vous en trouverez partout. » L’abbé Jacquot, recteur à Guéhenno de 1853 à 1866.

guehenno1 guehenno2

Vous l’aurez compris, le sol de Guéhenno est riche en granites de qualités différentes. C’est à l’exploitation de cette pierre de granite, par des hommes maîtrisant un riche savoir-faire, que Guéhenno doit son identité et sa (ses) richesse(s).

Depuis la place du Marché, partir au sud-sud-est par la rue Saint-Jean pour rejoindre un alignement de maisons de diverses époques.

- Arrêt n°2- 3 à 9 rue Saint-Jean - De pierre brute je suis devenue…pierre de maçonne

   Devant cet alignement de maisons, on voit une évolution dans l’utilisation du granite au fil des siècles.

guehenno3  guehenno4 
 guehenno5  guehenno6

Autour des XVIème et XVIIème siècles, les plus fortunés ont commencé à l’employer pour construire un abri solide.

Jusqu’au XVIIIème siècle : - taille régulière des pierres d’ouvertures ; - rugosité au toucher ; - absence de géométrie ; - appuis moulurés, porte en arc de plein cintre, pierre d’évier…

La deuxième moitié du XIXème siècle voit apparaître de nouvelles techniques de taille avec la mécanisation et une certaine standardisation. Le granite devient plus facilement accessible.

Au début du XXème siècle, les techniques de maçonnerie changent avec l’arrivée du ciment et l’emploi du béton en remplacement de la pierre.

Poursuivre jusqu’à la rue Saint-Michel qu’il faut prendre à gauche sur quelques dizaines de mètres, puis aller à gauche par la rue de l’Eglise en direction de l’enclos paroissial que l’on aperçoit d’emblée.

- Arrêt n°3- Rue de l’Eglise - De pierre brute je suis devenue…expression de l’art religieux

   Dans l’espace fermé et excentré par rapport au bourg qu’est l’enclos paroissial, se confrontent l’église du village, le cimetière, un ossuaire et surtout le calvaire monumental, l’un des plus beaux monuments de ce type en Bretagne. Ici le granite est mis en œuvre sous toutes ses formes.

guehenno8 guehenno9
guehenno10
guehenno11 guehenno12

Le mur d’enceinte est une protection contre les animaux en ne laissant passer que les hommes par l’ « échalier ».

Dans le cimetière, en signe de respect pour les défunts, et même s’il n’est pas d’origine proximale, il est utilisé pour les pierres tombales.

Le calvaire monumental date du XVIe siècle. 
Fort de son histoire et chargé de symboles, le calvaire de Guéhenno compte parmi les plus beaux monuments de ce type (un des 7 calvaires classés monumentaux de Bretagne, unique en Morbihan).
 Le calvaire est un vrai livre d'histoire religieuse, érigé afin de transmettre l'histoire sainte aux paroissiens illettrés. Réalisé en 1550, il fut détruit presque en totalité en 1793-1794, puis entièrement restauré en 1853 par l'Abbé Jacquot, aidé de son vicaire et des habitants de Guéhenno.

Le calvaire est réalisé en pierres de taille de granite, d'un ton beige à grain fin, extraites des carrières de Guéhenno. La qualité du matériau permet un travail de la pierre très précis et offre des possibilités d'ajourement et de refouillement étonnantes.

guehenno13 guehenno14

Le calvaire est de nouveau restauré en 2002, à partir des techniques minutieusement décrites par l'Abbé Jacquot.

L’ossuaire a été ajouté en 1863 et sur une de ses faces, dans un seul bloc de granite sculpté, est mise en scène la passion du Christ, la pierre se faisant livre de catéchisme pour éduquer.

Contourner l’église par le nord en prenant la rue du Calvaire qui descend jusqu’à la rue Abbé Jacquot qu’il faut prendre sur la gauche jusqu’au carrefour avec la rue Saint-Pierre.

Arrêt n°4- 6 rue Saint-Pierre - De pierre brute je suis devenue…le quotidien de deux mondes

Vous venez de quitter un lieu « sacré » pour pénétrer dans un espace de vie quotidienne

   Autour de cette placette subsistent aujourd’hui de petites maisons en granite et quelques vestiges de ruelles.

On peut aisément se transporter quelques siècles en arrière et imaginer le quotidien d’une place de village avec ses conversations, rumeurs…, jeux et cris d’enfants…, bruits d’outils et de charrettes…, labeurs, veillées…, mélange d’odeurs, bref, le vieux bourg de Guéhenno.

guehenno15 guehenno16

Un peu à l’écart, sur la droite, existe une maison de notable, à étage et tourelle à l’arrière. Choisie, taillée, maçonnée avec une attention toute particulière, la pierre de granite y a servi à la réalisation d’éléments architecturaux dignes de petits châteaux.

Ainsi, autour de cette petite place coexistaient deux types d’habitats et deux modes de vie.

Remonter la rue Saint-Pierre jusqu’à rencontrer la « Maison aux chimères ».

Arrêt n°5 – 3 rue Saint-Pierre – La Maison aux Chimères

De pierre de maçonne je suis devenue…pierre de légende

   Terre de légende, la Bretagne est peuplée de personnages fantastiques dont le granite est souvent le support. Ici sculptée en bas-relief sur un mur, il représente une protection contre le mal, un signe extérieur de richesse, parfois les deux…

 guehenno17 guehenno18 
 guehenno19  guehenno20

Selon certains, il s’agit d’un homme et d’une femme ! ou bien encore de Jean qui rit et Jean qui pleure !

La maison est du XVIIème siècle mais a subi des remaniements architecturaux avec des emprunts extérieurs.

Enfin, face à l’espace religieux, les deux chimères auraient été à l’origine placées sur la souche de cheminée. Auraient-elles été descendues pour une protection plus rapprochée ?

guehenno21  guehenno22 

Revenir quelques mètres sur ses pas pour emprunter à gauche un chemin étroit (balisage assuré) qui rejoint la rue Nationale au niveau de la Mairie.

Arrêt n°6- 19 rue Nationale - De pierre de maçonne je suis devenue… support d’identité et de terroir

   Avec le développement du commerce, les bourgs se sont agrandis autour des axes de communication, à partir du XIXe siècle.

La rue Nationale est un exemple type d’alignement de maisons le long d’une voie principale.

 guehenno23  guehenno24
 guehenno25  guehenno26

Petites ou grandes, pour des raisons de fonctionnalité et de phénomènes de mode, toutes les maisons sont dotées de lucarnes à fronton mouluré triangulaire.

On peut y remarquer un petit détail pratique dont l’utilité était d’accrocher une poulie pour, entre autres, monter le bois.

Continuer sur la rue Nationale puis prendre à gauche la rue de l’Eglise jusqu’à trouver sur la gauche un calvaire.

Arrêt n°7- 7 rue de l’EgliseLa Maison Bleue

De pierre de maçonne je suis devenue…support de traditions

   L’arrivée de maçons et d’entrepreneurs italiens a amené jusqu’à Guéhenno un autre savoir-faire architectural. On leur doit cette maison aux formes et couleurs méditerranéennes. Construite dans les années 1940, cette ancienne charcuterie a la particularité de montrer un pan du mur qui fut coupé pour ne pas déplacer le calvaire présent en ce lieu, ce qui eut pu porter malheur.

guehenno27 guehenno28 
 guehenno29 guehenno30

Aujourd’hui, rénovée à l’identique, cette maison est devenue curiosité par son style et est toujours sujette à discussions.

Prendre à droite la rue du Souvenir Français jusqu’à la zone initiale de départ, la place du Marché.

Arrêt n°8- Place du Marché - Maison Le Douarin

De pierre de maçonne je suis devenue…histoire vivante

   Travaillé, sculpté, mais surtout historié, le granite devient pierre écrite pour afficher le statut social des hommes et leur passion, comme une sorte d’empreinte.

Il faut lever les yeux en direction des rampants de la toiture de la maison située de l’autre côté de la rue pour situer la scène de chasse qui se joue devant nous.

Tout comme Monsieur le Douarin pour cette bâtisse, chaque propriétaire a laissé son histoire dans la pierre à la vue de tous comme en témoignent sur les façades les dates et les noms gravés.

guehenno31  guehenno32
guehenno33 guehenno34

Pour démentir le dicton « un chasseur sachant chasser… », amusez-vous à retrouver le fidèle compagnon de Monsieur Le Douarin.

guehenno35  guehenno36

Jean Plaine

[Circuit pédestre parcouru le 26 juin 2016]

Texte rédigé à partir des informations figurant sur les bornes de lecture.

Mentions Légales | Contact | Plan du site | Rédaction

Copyright SGMB © 2013